La première « METAVERSE FASHION WEEK »

La mode n’a cessé ses derniers temps de renforcer son existence dans le métavers. C’est notamment le cas de nombreuses maisons, à l’instar de GucciPaco Rabanne et Givenchy, qui faisaient récemment leurs premiers pas dans la sphère NFT. Quelques semaines seulement après la Fashion Week automne-hiver 2022-2023 qui s’est déroulée de manière physique de New York à Londres en passant par Milan et Paris, la mode se prépare désormais à suivre la toute première Metaverse Fashion Week. Rendez-vous virtuel qui se tiendra du 24 au 27 mars prochains, elle comprendra des défilés, des expériences, mais aussi des after-parties, ouverts à tous, sur la plateforme Decentraland. L’occasion d’en apprendre davantage et de s’initier au metavers à travers l’oeil de la photographe de mode et férue de NFT Adeline Mai.

  • Qu’attendre de cette première Metaverse Fashion Week ? 
    Adeline Mai. Pendant quatre jours, il y aura des défilés, des expériences mode, des soirées et des concerts, le tout pour montrer des créations numériques et ce qu’on appelle des wearables de designers. Les wearables sont des NFT de vêtements ou accessoires que l’on peut faire porter à son avatar. Il y aura des présentations de vêtements que l’on pourra acheter sous forme de NFT et pour certains créateurs, en plus d’acheter le wearable, destiné à être porté dans le métavers, il sera possible de recevoir le même article en physique. Des talks animés par Nick Knight, des événements organisés par Tommy HilfigerEtroPaco Rabanne, une performance de Grimes… Autant de choses que l’on peut attendre de cette première Metaverse Fashion Week !
  • Pourrait-elle, sur le long terme, remplacer la Fashion Week physique ? 
    C’est la toute première Fashion Week du métavers même les participants ne savent tout à fait encore réellement à quoi s’attendre. Je ne crois pas que la Fashion Week de Decentraland remplacera la Fashion Week réelle mais sera comme “un plus”, de la même manière que les vidéos des défilés ne les remplacent pas, mais sont un moyen de communication supplémentaire. Le consommateur pourra essayer sur son avatar un vêtement, décider de l’acheter de manière numérique et, par exemple, grâce à DressX, le porter en réalité augmentée sur Zoom ou Google Meet. Certaines marques proposeront d’envoyer également ce wearable en physique. À l’inverse, certains designers comme Rebecca Minkoff ont décidé de créer des wearables pas du tout pratique dans la vraie vie mais sensationnels pour les avatars. Il est tout de même plus confortable de porter des armures et des talons de 15 centimètres dans le métavers qu’au quotidien ! 
  • Quels sont les enjeux économiques et créatifs de cette Metaverse Fashion Week ? 
    Le dressing accessible et gratuit de Decentraland est encore très basique. On a rapidement envie de s’amuser et d’être créatifs, d’avoir des vêtements qui ne nous ressemblent pas forcément dans la vraie vie et de repousser les limites, car la liberté est infinie, qu’il s’agisse des designers ou des consommateurs. Quand on enlève l’aspect pratique du vêtement, les saisons, les regards, cela ajoute une immense liberté. Cette Fashion Week et les wearables qui s’en suivront permettront aux consommateurs de créer des identités originales pour leurs avatars. Aujourd’hui, c’est le seul moyen dans le métavers de se différencier et de créer son identité. Avoir une tenue animée ou spectaculaire permet de communiquer et de montrer la manière dont on veut interagir. Pour les marques, c’est un bon test pour rentrer dans cette industrie et attirer une nouvelle audience. Les maisons devront investir pour créer des NFTs qui leurs ressemblent, des défilés virtuels, des panneaux publicitaires, des terrains, des jeux… Pour les consommateurs, ce sera un bon moyen d’échanger et d’encourager l’engagement. Et pour ceux qui le souhaitent, en achetant aux designers qui le proposent, il pourront avoir le même article physique. Par exemple, le créateur Piero D’Angelo a crée une pièce sublime à partir d’éléments naturels qu’il sera possible de porter dans le métavers, et une pièce physique dans la vraie vie. Les pièces physiques réelles sont faites à partir de 100% de matières naturelles, il faudra en prendre soin, les asperger d’eau de temps en temps, par exemple. 
  • Des conseils à celles et ceux qui aimeraient s’initier aux NFT wearable ? 
    Se connecter est très simple, il y a même un accès invité, où l’on n’a pas besoin de portefeuille. D’ailleurs, la Fashion Week est accessible à tous et certains participants ont promis d’offrir des NFTs aux personnes présentes ! 
  • Quels sont les comptes (Instagram/Twitter) à suivre pour en apprendre davantage ? 
    Voici les comptes Twitter que je suis, liés à la mode dans le métavers. Discord est en réalité la plateforme la plus utilisée pour les NFTs, il est donc en général possible de les suivre sur Discord grâce aux liens d’invitations indiqués sur leurs twitter. 
  1. Decentraland
  2. 8sianNFT
  3. Dressxcom
  4. Injury
  5. Maghan McDowell
  6. Boson Protocol
  7. Crypto Fashion Wk
  8. The Fabricant
  9. Tribute Brand

Sources : Vogue.fr

Recevez l'actu métavers

Ne ratez aucune actualité lié au métavers en vous abonnant à notre newsletter (gratuite)

Articles récents

- Publicités- spot_img

Vous pourriez être intéressé par...