Métavers : L’opportunité de rapprocher le Brésil des Arabes

On a beaucoup parlé du métavers, notamment depuis que Facebook a annoncé le 28 octobre 2021, le changement de nom de sa holding en Meta. Ainsi, les enjeux autour de ce nouvel univers virtuel ont pris de l’ampleur et ont piqué la curiosité de toute la communauté et pas seulement de ceux qui travaillent sur la technologie.

En analysant l’intérêt pour le sujet, vous pouvez constater à quel point ce nouveau concept s’est rapproché de plus en plus de la réalité.

Pour certains, cela pourrait être considéré comme une seconde chance pour le format. À la mi-2004, Second Life a provoqué un buzz similaire mais n’a pas été aussi réussi qu’il l’avait promis.

D’autres pensent que c’est quelque chose de totalement déconnecté de la réalité (et c’est en fait le cas !). Personne ne va se promener avec un gros équipement autour de la tête pour vivre dans un monde virtuel.

Bien que le terme soit maintenant utilisé principalement pour désigner son utilisation dans la réalité virtuelle comme les jeux, le métavers est une opportunité de faire fonctionner la technologie pour l’humanité et non comme un retrait de la réalité.

Si nous regardons le principe de base du métavers comme « … un espace virtuel collectif partagé qui est le résultat de la somme de la ‘réalité virtuelle’, de la ‘réalité augmentée’ et de ‘l’internet' », nous pourrions voir une nouvelle réalité qui pourrait favoriser les relations commerciales entre les pays.

Le potentiel technologique intégré au concept a été utilisé pour faciliter les affaires comme dans la plate-forme Ellos, lancée fin 2020 par la Chambre de commerce arabo-brésilienne (ABCC) pour faciliter les affaires et enregistrer les négociations de manière décentralisée via la blockchain.

Poursuivant son concept de base, le métavers pourrait devenir un moyen très efficace de connaître et d’essayer virtuellement des produits, de mener des négociations et de traiter automatiquement les transactions dans des réseaux sécurisés.

Cela signifie que des environnements virtuels dynamiques pourraient combler plusieurs lacunes telles que la distance, la langue, la culture, etc., ainsi que l’intégration de sites numériques et de lignes de production physiques, par exemple.

Imaginez un salon professionnel où les Brésiliens parlent portugais, les Arabes parlent arabe et l’environnement lui-même rationalise la conversation pour que tout le monde se comprenne sans barrières ?

Imaginez effectuer une inspection dans une usine de fabrication, valider des documents, essayer des produits, analyser des lots de production entre autres étapes du processus commercial de marchandises de manière simplifiée via une plateforme virtuelle comme Roblox ou Decentraland ?

Par conséquent, le métavers recèle un grand potentiel non pas pour déconnecter mais pour rapprocher les gens et les entreprises d’une manière sans précédent. Ce pourrait être un autre canal permettant de se connecter aux plus hautes technologies du monde et d’approfondir les relations entre les pays, quelles que soient la distance et les langues parlées de part et d’autre.

Vinícius Luiz suggère ceci : ne présumez pas que le métavers n’est pas pour votre entreprise. Étudiez-le et voyez ce que vous pouvez apprendre sur l’avenir du monde numérique.

Dans le pire des cas, vous en apprendrez beaucoup ! 

Comme le disait Einstein, « L’esprit qui s’ouvre à une nouvelle idée ne revient jamais à sa taille d’origine. »

Vinícius Luiz est responsable de l’innovation chez Orbital, qui apporte des processus d’innovation aux entreprises.

Recevez l'actu métavers

Ne ratez aucune actualité lié au métavers en vous abonnant à notre newsletter (gratuite)

Articles récents

- Publicités- spot_img

Vous pourriez être intéressé par...