Wuhan annonce son intention de passer au métavers

L’amour-haine de la Chine envers les cryptomonnaies, le métavers et les NFTs se poursuit en 2022.

Suite à l’interdiction chinoise de l’extraction de Bitcoin en 2021, le métavers et les NFTs ont montré un intérêt croissant.

Fin 2021, de nouvelles entreprises technologiques chinoises sont passées par le métavers malgré les avertissements continus et répétés du gouvernement chinois. 

Selon les rapports, plus de 1 300 entreprises chinoises se sont enregistrées pour des marques liées à Metavers. Les enregistrements sont intervenus malgré le fait que le gouvernement chinois cherche à réprimer les NFTs et le Metaverse à l’aide d’outils AML.

La banque centrale chinoise, la PBoC, considérerait « les actifs virtuels comme une voie d’accès aux activités illégales, facilitée par la nature isolée des NFTs et des éléments basés sur le métavers ».

La province de Wuhan planifie le métavers

La ville de Wuhan a annoncé sont intention de développer un métavers pour soutenir une reprise économique avec l’impact de la pandémie COVID-19.

Courant 2022, a ville procédera à l’intégration du métavers et de la blockchain dans son économie.

Une ville de Wuhan est la capitale de la province du Hubei et est la 9ème ville la plus peuplée de Chine. Le marché de Wuhan a été l’épicentre de l’épidémie de COVID-19 en 2020.

Recevez l'actu métavers

Ne ratez aucune actualité lié au métavers en vous abonnant à notre newsletter (gratuite)

Articles récents

- Publicités- spot_img

Vous pourriez être intéressé par...